L’agriculture biologique

Un mode de production non polluant pour les plantes : pas de pesticides, pas d’engrais chimiques de synthèse, pas d’OGM.

Observation des cultures : rotation des cultures, fertilisation par des engrais verts, du compost, des poudres de roches et des algues marines, désherbage mécanique ou thermique.

Une conception différentes de l’élevage : les animaux nourris avec des aliments certifiés biologiques ont accès au plein air. Les thérapeutiques alternatives telles que l’homéopathie et la phytothérapie remplacent les antibiotiques.

Une alimentation saine, naturelle et réglementée : une réglementation stricte donne des garanties pour les consommateurs avec le logo AB qui certifie le respect du cahier des charges à tous les stades de l’élaboration du produit. Des contrôles rigoureux sont effectués par des organismes certificateurs indépendants agréés par l’Etat.